Charlie

Charlie
Auteur-Illustrateur

Quentin GEBAN

Editeur

Mijade – 2015

Catégories : , Étiquettes : , ,

Charlie, le tout jeune shérif de Cactus-Valley, vient de perdre sa première dent. Du coup, il zozote ! Mais les voleurs n’ont qu’à bien se tenir, car il est le Férif le plus rapide de l’OueFt !

Mots-clés : dent, respect, western

Présentation générale

Charlie, le shérif de la ville de Cactus-Valley, a bien du mal à se faire respecter. Personne ne le prend au sérieux quand il parle à cause de son défaut de prononciation. Mais Charlie est courageux et il réussira à battre en duel la plus méchant des méchants voleurs.

Notre analyse

Cet album s’appuie sur une connaissance par les enfants des codes du western : le shérif et ses attributs (chapeau / étoile / pistolet), le village de pionniers avec le saloon (ses portes battantes et son piano), la banque et le braquage, les galeries avec les chaises à bascules et bien sûr la rivalité bandits / shérif. Si les élèves ne maîtrisent pas des éléments, on pourra leur proposer de feuilleter des albums de Lucky Lucke.

Dans cette histoire, les personnages sont des animaux anthropomorphisés dont la taille et le caractère ont été choisis en fonction de leur rôle. On pourra classer les gentils et les méchants et identifier les raisons de ce choix par l’auteur : le bouledogue, le rhinocéros, la souris, le panda, le vautour, le bélier, le morse, le kangourou, les singes, le crocodile, le taureau…et le tigrounet dont la taille ne correspond pas à la mission de nouveau shérif qui lui a été attribuée. Il y a donc opposition entre la stature de shérif et un jeu sur les notions de grand et de petit : « va jouer dehors petit ! » « tu es très mignon » un petit remontant = un jus d’orange… ».il est mort de peur ». De plus, la dent perdue ne lui permet pas de parler correctement ni de se faire respecter.

Si on s’amuse des mots déformés par des élocutions contrariées, on ne cherchera surtout pas à en faire un exercice de rectification systématique. Ce sont les dialogues qui sont savoureux avec les quiproquos de compréhension; il faudra les garder voire les faire jouer par les enfants.

On suivra le parcours du jeune shérif de la banque au saloon puis au duel avec Jack le Cornu en essayant d’imaginer ce que peut ressentir Charlie : l’humiliation, la tristesse, la dévalorisation puis sa reprise en mains et son courage pour aller affronter le bandit et sa joie après sa victoire. Le petit a réussi et est reconnu par ses pairs.

Les illustrations

Les illustrations sont superbes dans l’ambiance qu’elles traduisent au niveau des jeux d’ombre et de lumière, des cadrages, des expressions et du contexte. Il faudra prendre le temps de s’y arrêter, de les détailler et de laisser les enfants les commenter

Pour accompagner les enfants dans leur lecture

On pourra rapprocher cette histoire de Jenny, la cowboy de Jean Gourounas mais aussi du film d’animation Zootopie de Byron Howard et Rich Moore résumé ainsi par le site Allociné :
« Zootopia est une ville qui ne ressemble à aucune autre : seuls les animaux y habitent ! On y trouve des quartiers résidentiels élégants comme le très chic Sahara Square, et d’autres moins hospitaliers comme le glacial Tundratown. Dans cette incroyable métropole, chaque espèce animale cohabite avec les autres. Qu’on soit un immense éléphant ou une minuscule souris, tout le monde a sa place à Zootopia !
Lorsque Judy Hopps fait son entrée dans la police, elle découvre qu’il est bien difficile de s’imposer chez les gros durs en uniforme, surtout quand on est une adorable lapine. Bien décidée à faire ses preuves, Judy s’attaque à une épineuse affaire, même si cela l’oblige à faire équipe avec Nick Wilde, un renard à la langue bien pendue et véritable virtuose de l’arnaque … »