Dany dit non !

Dany dit non !
Auteur

Rachel Hausfater

Edition

Nathan – 2013

Catégories : , Étiquettes : ,

Dany est élu délégué de classe. Son programme : tout renverser !
Dans la vie, Dany dit toujours non. Non à ses cours, à ses profs, à ses camarades de classe. Non à l’école, tout simplement. Oui, mais voilà : par erreur, il se retrouve candidat aux élections des délégués de sa classe de 6e. Et il est élu ! Alors, puisque personne ne le laisse en paix, ça va être… la guerre.

Mots-clés : opposition, collège

Présentation générale

Un roman bien calibré pour les lecteurs de 9/10 ans. Le sujet, bien ancré dans la vie des écoliers, donne à réfléchir sur la posture d’un collégien, entre les attendus et les envies. La typographie et le volume de lecture sont tout à fait adaptés à l’âge des lecteurs ciblés.

Notre analyse

Ce livre de 124 pages se lit très vite. Le récit est dynamique et l’ambiance collège est particulièrement bien rendue.
Le point de vue choisi est celui du cancre, rebelle à tout mais enfermé dans son image, celui qui agite la classe, se fait craindre et admirer, celui qui s’oppose aux professeurs et à l’administration mais surtout celui qui n’a pas confiance en lui, qui ne croit plus à rien, toujours sur le fil du rasoir entre paroles et actes. On est évidemment dans la caricature mais cela permet de définir le personnage et de l’opposer aux adultes souvent montrés positivement mais qui sont perdus face à des réactions qu’ils ne prévoient pas et ne comprennent pas.
Ce rapport justement entre les mots qui ne sont pas des actes mais peuvent le devenir (menaces par exemple) ou les mots qui sont plus violents que des actes (on peut blesser avec des paroles) sera intéressant à aborder avec les enfants. La parole de représentativité également pourra être réfléchie : parle-t-on en son nom ou au nom des autres ? Comment traduire sans trahir ?
Au long de ce roman plutôt optimiste, Dany va apprendre à s’apprécier davantage, à se découvrir des talents cachés et même à se faire des amis. Il séduit avec ses dessins et ses jeux de mots donnent au texte une légèreté agréable. Même si la fin arrive un peu vite, l’ensemble est réaliste et attachant. Une bonne façon de faire parler les élèves sur leur vision de la vie scolaire à cette étape importante de la sixième.

Pour accompagner la lecture

En complément, on pourra présenter aux élèves le recueil de nouvelles de Bernard Friot Jours de collège chez Gallimard dans lequel les différentes facettes de la vie au collège sont passées au crible sur des tons différents mais avec une distance qui permet de réfléchir ensemble au vivre ensemble.