Les aventures de Lester et Bob

Les aventures de Lester et Bob
Auteur - Illustrateur

Ole Könnecke

Editeur

Ecole des loisirs – Mouche – 2016

Catégories : , , Étiquettes : , , ,

C’est l’histoire de deux amis inséparables. Lester est populaire, curieux et très bavard. Bob, lui, ne dit jamais un mot de trop. Il est calme et discret. Mesdames et Messieurs, voici Lester et Bob !

Mots-clés : amitié, canard, humour, ours

Présentation générale

Un prélude permet de présenter les deux personnages du récit, L’ours Bob et l’oie Lester. Ces deux amis vivent six aventures différentes, drôles et imprévues.

Notre analyse

Petit livre original, voilà un recueil de six nouvelles qui vont permettre de construire les personnages de Lester et Bob, autant par le texte que l’illustration.
La tonalité des récits va de l’humour à l’absurde avec un côté farfelu, fantaisiste qui doit être accepté dès le départ pour se régaler des saynètes proposées.
Le duo est composé de deux personnages totalement opposés mais liés par une amitié forte.
Lester le canard est sûr de lui, « populaire », souriant, rusé. A l’inverse, Bob, l’ours, est peu bavard, naïf, calme, discret et gourmand. On s’amusera dès le début de leur présentation par l’auteur qui décrit Lester en quatre pages et ne dit de Bob qu’il n’est que « l’ami de Lester ».Cela peut faire penser à des duos célèbres comme Laurel et Hardy.
Bob prend plaisir à se faire avoir. Lester cherche à profiter de son ami en toute amitié. C’est un pacte qui sous-tend leur amitié. Il y a une espère de fatalisme chez Bob qui subit sans chercher à comprendre. Chez Lester, il s’agit plutôt de jouer sur la pensée de l’autre afin de le berner gentiment.
Les aventures sont courtes et reposent sur une situation ou un élément simple mais déclencheur d’une chute amusante. C’est la pluie, la ruse du tour du monde, la tenue de gala, la ruse des panneaux, les masques, la chute dans la neige.

Les illustrations

L’album est présenté de façon un peu rigide : le texte sur page blanche à gauche et l’illustration à droite. Ole Könnecke a hésité à faire parler ses personnages en utilisant des bulles (interview sur le site ricochet ¨ https://www.ricochet-jeunes.org/articles/ole-konnecke-quand-un-grand-allemand-fait-rire-les-petits-francophones).
Les personnages apparaissent en premier plan et sont les éléments forts du récit. Ils sont dessinés à minima, colorés en à-plat. Ils pourraient tout à fait apparaître dans un cartoon ou un comic strip. Leur forme reprend les caractéristiques des personnages sans fioriture (griffes, gros ventre, oreilles de l’ours / long cou, bec jaune, pattes palmées pour l’oie). Leurs yeux, représentés par un seul point noir ne donnent aucune indication d’humeur ou d’émotion. Toutes les expressions sont esquissées par un trait de crayon pour la bouche voire par l’orientation des sourcils. Les postures peuvent également apporter quelques informations sur l’état d’âme des personnage… mais de façon souvent décalée.
Le choix d’un cadre fermé entraîne le regard au centre des scènes illustrées, jouant le plus souvent sur des plans moyens intégrant les deux protagonistes.

Pour accompagner les enfants dans leur lecture

L’univers de Bob et Lester peut déconcerter les adultes, pourtant il ravit bon nombre d’enfants qui peuvent s’engager facilement dans une lecture autonome plutôt réjouissante.
On pourra juste s’assurer que les enfants ont bien compris ce qui n’est pas dit en reformulant avec eux les conclusions de chacune des histoires.