Madame Cerise et le trésor des pies voleuses

Madame Cerise et le trésor des pies voleuses
Auteur - illustrateur

Dandra Poirot-Chérif

Editeur

Rue du monde – 2014

Madame Cerise oublie une pizza sur un banc. Elle croit perdre ses clés, son chemin, et, à vrai dire, elle perd aussi un peu la tête. Mais Monsieur Cerise l’aime tellement ! Plutôt que de se fâcher ou de pleurer, il préfère lui fabriquer un cadeau extraordinaire…

Mots-clés : alzheimer, amour

Présentation générale

Mme Cerise a des pertes de mémoire et se détache peu à peu de la réalité et de son quotidien. Son mari, conscient de la diminution des facultés de son épouse, essaiera de la protéger au maximum, de l’aider patiemment à ne pas perdre trop pieds et à conserver ses souvenirs. Il lui fera un cadeau extraordinaire qui transpire d’amour et de partages.

Notre analyse

Cet album aborde avec justesse la maladie d’Alzheimer. C’est un thème qui peut sembler difficile pour les enfants mais ceux-ci risquent d’être confrontés à cette maladie par leurs grands-parents ou arrière grands-parents.
La grande sensibilité avec laquelle Sandra Poirot Cherif la présente la rend accessible et touchera autant les enfants que les parents. En effet, elle décrit avec tendresse comment Mme Cerise se perd dans ses pensées et ne se rappelle plus où sont ses objets mais n’a cependant pas oublié ses souvenirs de jeunesse.
Et surtout, elle entoure Madame Cerise de l’amour de son mari qui transparait à chaque page alors qu’il cherche à la protéger, à l’aider, à la garder dans le réel. Le cadeau qu’il lui fabrique est une magnifique preuve d’amour, une robe qui raconte leur vie, qui garde trace de son identité, qui conserve tous les moments de bonheur partagé.
C’est un livre positif, lumineux qui a néanmoins besoin d’être accompagné pour aider les enfants à poser des mots sur les situations relatées.

Les illustrations

Les illustrations de Sandra Poirot Cherif sont délicates et pleines de poésie. Les couleurs donnent de la chaleur et de l’amour qui rendent l’album lumineux. Des jeux de transparence (retour de Mme Cerise) montrent ce que peut être une « disparition « progressive de la malade. Des alternances jour/nuit avec des couleurs plus sombres donnent une tonalité plus grave sans jamais tomber dans le tragique ou la tristesse.
Le texte est accompagné d’écrits éparpillés dans les illustrations qui reflètent les égarements de la pensée de Madame Cerise, des associations d’idées qui se font en dehors d’une structuration de sa réflexion.
Les oiseaux sont très présents, des pies voleuses du départ aux oiseaux dont elle rêve la nuit, symbole de cet envol qui la détache du monde et l’emportera au loin de tous.

Pour accompagner les enfants dans leur lecture

• On pourra partir du cadeau final de M. Cerise pour identifier avec les enfants ce qui a été choisi :
Les éléments identitaires (qui suis-je ?) : photo, date de naissance, qualité de cuisinière
Les éléments constitutifs de sa personne : son mari, son mariage, sa famille, les souvenirs
Les éléments d’aide pour rester dans le quotidien : le plan du quartier, l’adresse, le téléphone portable, le pense-bête
Les petits mots d’amour : cousu main avec amour / je serai toujours là, contre ton cœur / mon amour
• Il sera aussi intéressant de revenir sur les sentiments des personnages :
Quels sont les sentiments de M. Cerise ? l’inquiétude, la colère, la peur…
Quels sont les sentiments de Mme Cerise ? le désarroi, l’embarras, l’angoisse, la légèreté…
Pourquoi Mme Cerise invente-t-elle ces histoires de pies voleuses, de thé chez l’institutrice ? C’est comme si Madame Cerise redevenait la jeune fille qu’elle était à neuf ans et appréhendait le présent à l’aune du passé, en le faisant passer au travers du filtre des pensées, sensations ou réactions qu’elle avait pu avoir petite.
http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/52643-madame-cerise-et-le-tresor

Pour revenir sur les lectures des enfants

Nous vous proposons des indices qui permettront de lancer des échanges er d’affiner collectivement leur compréhension:

• Une gomme qui efface le cerveau : de qui s’agit-il ? Pourquoi cette illustration ?
• Extrait d’un tableau de Chagall : quelles similitudes avec Mme Cerise ?
• Un album de photos anciennes : quels rapports entretient-elle avec son passé ?
• La confection d’une robe : en quoi le fait de choisir une robe, et pas une affiche ou un livre, est-il important ? Que reflète ce choix pour M. Cerise ?
• Les deux mains liées : pourquoi peut-on dire que cette photo donnerait l’ambiance de l’histoire ?