Purée de cochon

Purée de cochon
Auteur

Stéphane SERVANT

Illustratrice

Laétitia LE SAUX

Editeur

Didier Jeunesse – 2016

Catégories : , Étiquettes : , ,

Un loup chasse dans la forêt et attrape trois porcelets bien dodus. Il va se régaler, sauf qu’il ne sait pas déchiffrer la recette ! Les petits cochons eux, savent bien lire, et vont le mener en bourrique. Jusqu’au jour où une grand-mère décide de parfaire son instruction…

Mots-clés : cochon, loup, ruse

Présentation générale

Voilà un conte de ruse classique entre un loup et des cochons. Le ressort ici en est la lecture qui permet aux cochons de berner le loup jusqu’à ce que celui-ci apprenne à lire et berne à son tour les cochons qui n’étaient en fait pas lecteurs. La ruse se retourne donc contre ceux qui l’ont employée sans la maîtriser.

Notre analyse

La tonalité du récit est humoristique avec des expressions détournées : les porcelets ont été « cueillis » dans la forêt », le loup parle de « serpents à lunettes », de chouettes à chignon », de « taupes à lorgnon », de crapauds dégonflés »…. On notera aussi l’alternance de récit et de dialogues, et de paroles également ajoutées dans les illustrations.

Les illustrations

Les illustrations renforcent ce côté ironique en faisant du loup un personnage bête qui échoue dans toutes ses entreprises et est moqué de tous les autres animaux. Il faudra attirer l’attention des élèves sur les panneaux à lire, les représentations des personnages (le chaperon rouge, la grand-mère, peau d’âne, le chat botté, le corbeau et le renard …) et donc le fait que le loup et les trois porcelets peut être le détournement des « trois petits cochons ». On suivra aussi le « parcours » des porcelets qui en situation de force au départ passent de la casserole sur le feu au plan de travail où ils commencent à manger ce que le loup apporte et finissent sur la planche à découper quand le loup reprend le dessus.
On appréciera également les jeux typographiques incrustés dans les illustrations dns des découpages et formes variés qui dynamisent la lecture et incitent à développer les jeux de tonalités des personnages et les bruitages des onomatopées.

Pour accompagner les enfants dans leur lecture

La lecture orale permettra de « jouer » le texte en accentuant les jeux de rimes: « je fais de la purée… » / « pique et repique, pique en haut et pique en bas » / « pim pam poum et patatras » / « crac boum badaboum », les reprises de formules « pas de miel, pas de purée…. » / « moi je suis un loup et un loup ça ne lit pas ! » / « à moi la bonne purée ! » ainsi que les onomatopées : hop hop hop » / pffffffff / taratata / tut tut tut / Mmmmm …. Jusqu’au jeu de mot final un peu facile : torchons grillés / cochons grillés qui clôt le conte.
On pourra aisément rapprocher cette histoire de l’excellent conte « Mon jour de chance » de Keiko Kasza dans lequel un cochon, non seulement invente des stratégies diverses pour ne pas être mangé par le renard, mais provoque la rencontre pour tirer bénéfice des situations créées. C’est un classique qu’il faut que les enfants connaissent dans leur répertoire.
Ce livre peut aussi être associé à l’ouvrage La culotte du loup, du même auteur et avec les mêmes protagonistes autour de la chanson « Promenons-nous dans les bois » avec le même ton de provocation, d’humour et de drôlerie.