Mouton 56

Mouton 56
Auteur

Pauline Pinson

Illustratrice

magali Le Huche

Edition

P'tit Glénat – 2010

« Savez-vous qu’il y a très longtemps, il y a des millions d’années, bien avant l’apparition des hommes et des bigorneaux, nous étions là, nous, les moutons ? »

Mots-clés : animaux, société

Présentation de l’éditeur

L’énigme du « bêêê? » des moutons enfin révélée au grand jour !
Liam possédait un troupeau de 130 moutons. Un jour, le mouton n°56 s’approcha trop près de la clôture électrique et reçut une décharge. C’est ainsi que le berger le retrouva le soir même posté devant l’écran de son ordinateur, en train de surfer sur internet ! S’ensuivit alors une conversation inattendue et surtout riche en révélations. Mouton 56 apprit ainsi à Liam que la civilisation « mouton » peuplait la terre il y a plusieurs millions d’années ! Les moutons étaient alors très évolués, bien plus que les hommes ne l’avaient jamais été. Mais une course effrénée au progrès les conduisit à leur perte, le jour où la plus grosse usine « moucléaire » explosa, rayant pratiquement de la carte la civilisation « mouton ». Seuls quelques miraculés survécurent et décidèrent de prendre en mains leur avenir : ils formèrent alors le G.R.N., le «Grand Retour à la Nature »…

Notre analyse

Cet album propose une critique sociétale difficile à comprendre pour des jeunes enfants. Son fonctionnement sous forme de fable voudrait que l’on transpose aux humains la réflexion menée par le mouton. Cela semble difficile tant le propos est caricatural : face à tous les dangers du monde moderne, revenons à la nature pour ne pas mourir idiots. Il faudra donc éviter ce discours simpliste et proposer aux enfants de débattre autour du thème de la modernisation en utilisant des arguments étayés à leur niveau sur l’écologie, le consumérisme, le retour en arrière avec un abandon des acquis de notre civilisation.

D’autre part, l’accès à la compréhension globale du texte n’est pas aisé et il faudra sûrement aider les enfants sur différents points comme :
• La narration à la première personne
• L’inversion des valeurs
• La métaphore des moutons de Panurge
• L’allusion à Don Quichotte
Le côté humoristique pourra être souligné : l’origine du bêlement, la parole venue au mouton, l’origine de la race…

Les illustrations un peu surannées renforcent ce côté un peu loufoque et permettront aux enfants de fouiller les images à la recherche de détails incongrus : les moutons en cosmonautes, la fusée ou les avions en laine, les publicités pour le tricot…

Pour accompagner la lecture

On peut mettre ce livre en opposition avec Michel le mouton qui n’avait pas de chance de Sylvain Victor chez Thierry Magnier (2008), vrai naïf plein de tendresse et très drôle.