Le courage de Nao

Le courage de Nao

La rivière en furie a emporté Sian, la petite sœur de Nao. Dans ces temps reculés de la Préhistoire, il est important de suivre les règles de sa tribu. Or le vieux chamane a dit qu’il ne fallait surtout pas essayer de retrouver la fillette.
Mais Nao décide de ne pas baisser les bras…Son audace va lui faire rencontrer un petit animal qui lui servira de guide et une tribu d’humains qui considèrent la vie bien différemment que les membres de son clan…

Mots-clés : fratrie, lien homme-animal,

Présentation générale

Nao se sent responsable de la disparition de sa sœur lors de l’inondation de son campement. Il va alors enfreindre l’interdiction du chamane pour partir à sa recherche.

Le lecteur suit son parcours le long de la rivière, de sa découverte de la statuette-poupée de sa sœur, de sa rencontre avec un louveteau qu’il sauve et qui va le mener jusqu’à une tribu inconnue où il retrouvera Sian.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là puisque leur père était également parti de son côté à la recherche de la fillette et va faire irruption de façon guerrière dans ce nouveau campement. L’histoire se terminera de façon optimiste puisque les deux tribus vont devenir amies et s’échanger des techniques.

Nos commentaires

Ce livre est multiple. C’est un récit historique, un récit d’aventure et une réflexion « philosophique » sur les interdits et les croyances.

Les bases historiques sont solidement étayées et le petit documentaires joint à la fin de l’ouvrage permet de bien comprendre ce qui est abordé dans l’histoire : la période, la domestication du loup, les techniques de chasse et les inventions de l’homme.

Le texte est court, copieusement illustré par Zaü qui y apporte une illustration des propos autant qu’une dynamique grâce à ses traits nerveux dans lesquels les cernes noirs donnent de la forme aux personnages sans leur ôter leurs expressions : stupéfaction de Sian, panique de Nao, bonheur des retrouvailles, agressivité de la rencontre des hommes. Ses dégradés ocrés épousent parfaitement cette période et permettent aux enfants de comprendre aisément le contexte historique.

Le récit est bien mené, simple mais entraînant, et bien adapté aux jeunes lecteurs. Ceux-ci peuvent facilement s’identifier à ce jeune garçon qui a le courage de partir seul chercher sa sœur. Le parcours est semé d’étapes qui permettent de faire des arrêts tout en progressant dans la quête pour arriver au but qui semble atteint paisiblement. C’est là que le rebondissement arrive avec l’intrusion des hommes qui s’attaquent tout de suite à la tribu qu’elle pense coupable du rapt de l’enfant. Cela relance le récit et permet d’aborder les différentes vies des tribus à cette époque ainsi que leur avancée technique.

Notre avis

L’ensemble est une belle réussite aussi bien éditoriale que littéraire. La complémentarité du texte et de l’image est magnifique et l’heureux mélange de narration, de documentation et de réflexion en font un livre qui séduira sans nul doute les enfants.

D’autres albums

Les romans historiques pour petits lecteurs sont peu nombreux. Nous vous en proposons deux qui leur permettront de découvrir d’autres univers.

Michel Piquemal a beaucoup écrit sur les Indiens d’Amérique.
Dans Les mustangs ont disparu, les enfants pourront découvrir la vie d’un autre peuple. (Michel Piquemal et Peggy Mile / Hatier Jeunesse 2017)
Nartouk, le garçon qui devint fort de Jorn Riel et Antoine Rozon (Bayard 2018) les emmènera au Groenland .