La frontière

La frontière
Auteur-illustrateur

Antoine Guillopé

Editeur

Gautier-Languereau – 2020

A cet endroit précis, où deux continents sont reliés par la mer gelée, une rencontre va se jouer. Si tu restes discret, tu pourras observer un phénomène rare. Alors couvre-toi bien et laisse-toi porter par ce voyage dans le nord du monde où tout commence avec une petite lumière de l’autre côté de la frontière…

Mots-clés : amour, point de vue

Présentation générale

Tout au nord du monde, deux continents se font face, séparés par un détroit. Entre les deux, la mer gèle pendant l’hiver.

D’un côté, l’ours Jörg garde la frontière depuis un an. Il est sérieux, obéissant, contemplatif. Il surveille que personne ne passe. Un jour, de l’autre côté, il perçoit un mouvement, une lumière, il trouve un cadeau déposé au pied d’un sapin…Quelqu’un a traversé…Sans en avoir le droit. Alors Jörg en guise de remerciement décide de faire la même chose. Sur la chaise qu’il découvre en face, il dépose à son tour des cadeaux. Sa routine est chahutée, son sens de l’obéissance aussi. Mais avoir un ami est tentant. Un ami qui a « quelque chose à lui dire ». C’est affolant…

Un jour, on frappe à sa porte. Devant lui, Selma et la douceur de son regard. Elle a décidé de « franchir la ligne » pour aller à sa rencontre.

Nos commentaires

Le livre nous a d’abord séduits par la beauté de ses illustrations, en dominante bleu nuit. L’auteur, Antoine Guilloppé, en est aussi l’illustrateur et a reçu de nombreux prix pour ses albums. (cf sa bibliographie)

Le livre s’adresse directement au lecteur, qu’il invite à « rencontrer » les deux personnages de l’histoire en risquant un voyage aventureux, un peu mystérieux, et qui aiguise la curiosité. Il faut bien s’y préparer. «C’est une question de survie »…

Puis l’histoire se décline en deux parties, la même histoire racontée successivement de deux points de vue différents, celui de Jörg et celui de Selma, ours et oursonne, tous deux gardes-frontière de chaque côté du fameux détroit gelé. Jusqu’à ce que les deux points de vue se rejoignent, puisqu’il s’agit d’une histoire d’amour. A la fin, la porte de la cabane de Jörg se refermera discrètement sur les deux amoureux qu’on laissera tranquilles à l’intérieur du livre, une fois le voyage de lecture achevé. La dernière illustration est très belle, toute en douceur et en chaleur humaine. Beau contraste avec l’hiver et le froid sur lesquels on referme la porte et le livre.

Tout au long de la première partie, le mystère est entier. On ignore qui, de l’autre côté de la frontière, cherche à établir le contact avec Jörg. On est au cœur des émotions contradictoires de Jörg. Sa routine est perturbée, son sens de l’obéissance et de la discipline également, il se méfie des éventuels ennemis contre lesquels on l’a prévenu, lui d’habitude si calme sent son cœur s’emballer. Sa solitude est tout de même pesante, avoir un ami le tente malgré tout. Et comme les lumières échangées dessinent des cœurs, il s’agit peut-être d’une amie…Alors la tentation est trop forte, il ose braver l’interdit, traverser la frontière.

Les deux histoires se croisent avec délicatesse. Selma, garde de l’autre côté de la frontière, a l’uniforme marqué d’étoiles rouges qui lui donne un air russe et elle vit là depuis sa naissance, seule maintenant. Depuis un an elle observe Jörg. Comme lui, Selma est un personnage pour lequel on a tout de suite de l’empathie, elle est gentille, généreuse et attentive. Timide aussi, mais cependant c’est elle qui va provoquer le début de leur histoire, faire les premiers pas, donner à Jörg l’envie de surmonter sa peur du danger et de la désobéissance. C’est un beau personnage féminin qui prend l’initiative de la rencontre amoureuse.

L’histoire prend le temps de se construire progressivement. Il y a une attente, un mystère. Une jolie description d’une rencontre à venir où l’on imagine l’autre avant de le connaître. La fin est ouverte, offerte au lecteur qui adhérera forcément à la tendresse du livre.

Le texte n’est pas difficile mais il est assez long et dense.

Il y a l’idée que les « mystérieux voisins » de l’autre côté de la frontière ne sont pas forcément des ennemis. Qu’au bout du compte, ils ne sont pas non plus très différents de nous. Et que surmonter ses peurs, dépasser les interdits, oser aller vers ce qu’on ne connaît pas, cela peut transformer la vie et rendre profondément heureux.

Pour accompagner la lecture

Antoine Guillopé a un style particulier. Ses livres sont originaux.  Sa bibliographie montre qu’Il n’utilise pas toujours la couleur comme dans La frontière, préférant l’usage du noir et blanc.  Les ambiances de neige, de froid, de grand nord reviennent assez souvent. Nous vous proposons deux titres, Loup noir et Le voyage d’Anoki.

Présenté en vidéo par A. Guillopé

Présenté en video par des enfants 

 

Différents romans en « points de vue » sont proposés sur notre site. La collection Boomerang aux éditions du Rouergue en a fait sa particularité.

Mise en ligne en avril 2021