La princesse aux doigts d’or

La princesse aux doigts d’or
Auteur

Christian Jolibois

Illustrateur

He Zhihong

Editeur

Milan jeunesse – 2018

Catégories : , , Étiquettes : , ,

Première Lueur du Jour avait reçu le don de peindre les oiseaux si parfaitement qu’elle pouvait leur donner la vie. Tant de beauté rendait malade le fantôme Sabre de Sang. Un soir, il se rendit auprès de la princesse et lui jeta un mauvais sort. Bientôt, la triste nouvelle se répandait dans tout le pays :  » La fille de l’empereur a perdu le don de créer des oiseaux! ».

Mots clés : Asie, arts, amour

Présentation

Un très joli album qui invite le lecteur à entrer dans le récit. Le conte s’appuie sur des bases traditionnelles bien ancrées pour évoquer le pouvoir, le don et l’amour.

Analyse

Christian Jolibois est surtout connu comme l’auteur de la série Les p’tites poules. Il écrit ici un conte asiatique en s’appuyant sur un principe classique : le dessin qui devient réalité. On retrouve ce même principe dans Comment Wang-Fô fut sauvé des eaux   de  Marguerite Yourcenar (Gallimard Jeunesse, 1983)

     

ou dans Le cheval magique de Han Gan de Chen Jiang Hong (Ecole des Loisirs, 2004).

   

Le volume d’’écriture est assez important et surtout le niveau de langue est soutenu. Dès les premières lignes, il est question de « confins du monde », d’« une nature bonhomme », de « partager le repas des humbles »… Les interpellations au lecteur, qui pourraient être plus familières, sont également relevées. Un tel niveau de langue pourrait faire obstacle à la compréhension du récit mais nous pensons que la construction linéaire du texte, les ruptures qu’introduisent des dialogues simples, l’appui des illustrations permettront de dépasser facilement cette difficulté pour engager les enfants dans le parcours de la princesse.
On notera de très jolies métaphores dans l’écriture, notamment la « pincée de brume vaporeuse » qui permettra à la princesse d’utiliser à nouveau son don.

La réflexion sur l’importance de l’art et du dessin que soulève ce conte correspond également à un questionnement que l’on retrouve dans d’autres contes asiatiques. L’enfant qui dessinait les chats de Arthur A. Levine et Frédéric Clément (Pastel, 1993), un conte populaire japonais, raconte comment un enfant, grâce à ses dessins de chats, parvient à éliminer un monstre rat.                                                                                               

Dragon bleu Dragon jaune de Philippe Soupault et Shong yao Li (Père Castor, 2006), issu d’un conte populaire coréen, valorise la recherche du geste le plus simple et le plus artistique pour dessiner un dragon.

   

On pourra donc s’arrêter sur les différents passages du récit qui mettent en avant le don de la princesse pour dessiner d’un seul trait et insuffler la vie à ce qu’elle peint.

Le problème du sexisme dans les contes traditionnels est souvent dénoncé. Dans ce conte particulier, la fille est en attente, elle n’a pas trouvé de solution à son problème. Le garçon quant à lui agit, vit une aventure extraordinaire. « Chat errant » est présenté comme un pauvre hère, déguenillé et malpoli, mais il tient bel et bien la place du prince charmant qui délivrera sa princesse. « Première Lueur du Jour » est très vite sous le charme de son sauveur. Au-delà du romantisme de la situation, le récit reste traditionnel dans le partage des rôles féminins et masculins, si ce n’est lors de la demande de vie commune, réalisée par la princesse !

Les illustrations

Les illustrations sont tellement belles, stylisées, aériennes qu’elles parlent d’elles-mêmes. He Zhihong est une artiste parisienne diplômée des Beaux-Arts de Pékin. Elle travaille dans la tradition chinoise sur soie ou sur papier de riz. On pourra évidemment s’amuser à relever les éléments illustrés en lien avec la culture chinoise (costume, monstre, dragons…). On pourra également prendre le temps de regarder les magnifiques oiseaux représentés dans diverses postures, notamment les grues, symboliques de la Chine.

Ce livre a reçu le Prix des Incorruptibles 2019-2020, sélection CE2/CM1